Comité ministériel de vérification de la CCSN

La présidente et première dirigeante de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), en consultation avec le contrôleur général du Canada, est responsable d’établir et de maintenir un Comité ministériel de vérification (CMV) indépendant formé d’une majorité de membres recrutés en dehors de l’administration publique fédérale (membres externes) et nommés par le Conseil du Trésor.

Le CMV a pour objectif de formuler, à l’intention de la présidente, des conseils et des recommandations indépendants au sujet du caractère suffisant, de la qualité et des résultats des missions de vérification interne et externe liées à la pertinence et au fonctionnement des cadres et des processus de gestion des risques, de contrôle et de gouvernance de l’organisation. Le CMV formule également des conseils et des recommandations sur des questions dont la responsabilité incombe à la présidente, en tant qu’administrateur des comptes, ainsi que sur d’autres questions suivant une demande ou selon les besoins de la présidente. Le CMV passe également en revue, à l’aide d’une approche fondée sur le risque, tous les domaines clés liés aux processus organisationnels de gestion, de contrôle et de responsabilité, y compris la production de rapports.

Le CMV est composé de quatre membres : trois membres externes nommés par le Conseil du Trésor et un membre interne. Les trois membres externes sont M. Pierre Tremblay (président du CMV), M. Glenn Janes et Mme Laura Talbot-Allan. Quant au membre interne, il s’agit de Mme Rumina Velshi, présidente et première dirigeante de la CCSN.

M. Pierre Tremblay, président du Comité ministériel de vérification

M. Pierre Tremblay est un professionnel du domaine nucléaire qui a gravi les échelons de l’industrie, gérant à la fois les exploitants nucléaires et les fournisseurs de services nucléaires au Canada. Il a entamé sa carrière de 38 ans chez Ontario Hydro (devenue Ontario Power Generation, OPG) en tant qu’ingénieur stagiaire et a progressivement occupé des postes de responsabilités plus importantes dans le secteur des opérations nucléaires d’OPG.

M. Tremblay a été directement responsable de l’exploitation et de l’entretien des centrales nucléaires de Pickering et de Darlington ainsi que de trois grandes installations de gestion des déchets nucléaires. Il a su relever les défis qui se présentaient dans la gestion d’une main d’œuvre de plusieurs milliers d’employés en plus de s’occuper de la conception et de la mise en œuvre de fonctions clés, notamment la formation, la sécurité et les relations avec la CCSN, la Commission de l’énergie de l’Ontario et d’autres organismes de réglementation.

En tant que chef de l’exploitation nucléaire pour OPG, M. Tremblay a géré la participation d’OPG à l’Association mondiale des exploitants de centrales nucléaires (WANO) et à l’environnement de réglementation et d’exploitation avec lequel doit composer l’industrie nucléaire dans d’autres pays.

De 2011 jusqu’à son départ d’OPG en 2015, M. Tremblay était responsable d’une filiale d’OPG, la Canadian Nuclear Partners (CNP), qui commercialise les compétences et l’expertise de la société pour des clients canadiens et internationaux dans l’industrie de l’énergie.

Depuis son départ d’OPG, il a continué à contribuer au secteur nucléaire et à l’enseignement à titre de directeur du Conseil du Collège Durham, et de membre du Conseil de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario. En 2018, il s’est joint à AECOM Canada en tant que président et premier dirigeant de AECOM Canada Nuclear Operations, qui fournit des services de génie et de conseil au secteur nucléaire.

M. Tremblay détient une maîtrise en administration des affaires (MBA) de la Rotman Business School (avec spécialisation en finances), ainsi qu’un baccalauréat ès sciences (avec mention) en génie chimique de l’Université Queen’s. Il est ingénieur agréé et membre de la Société nucléaire canadienne et de l’American Nuclear Society, pour ne nommer que celles-ci dans la panoplie de ses intérêts et des associations dont il est membre. En 2013, il a été nommé membre titulaire de l’Académie canadienne du génie pour ses contributions à la discipline.

M. Glenn Janes, membre du Comité ministériel de vérification

Tout au long de sa carrière, M. Glenn Janes s’est consacré à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies visant à financer et à commercialiser la technologie avec succès. Il a été le premier PDG de la Research & Development Corporation (RDC), un poste qu’il a conservé jusqu’à tout récemment. Avant de revenir au Canada pour aider à lancer la RDC, il a travaillé chez Imperial Innovations Group plc, une entreprise d’avant-garde en matière de commercialisation de la technologie située à Londres, en Angleterre. Il a aussi grandement collaboré avec de jeunes entreprises en croissance pour mettre au point de nouveaux produits, cibler et pénétrer des marchés et accroître les ventes.

M. Janes fait actuellement partie du conseil d’administration de Genoa Design International Ltd. et du comité consultatif du Dr. Leonard Miller Centre. Il a récemment siégé à la Chambre de commerce de St. John’s, au conseil d’administration de Sports de glisse adaptés Canada et au comité exécutif de l’Institut des administrateurs de sociétés (Terre-Neuve-et-Labrador). Dans le cadre de ses fonctions, il a été membre et président de comités dont les activités portaient notamment sur les stratégies, les ressources humaines, les finances et les risques organisationnels. Il a également été secrétaire de la Rhodes Trust pour Terre Neuve et Labrador pendant dix ans.

M. Janes est un boursier de Rhodes. Il détient une maîtrise en administration des affaires ainsi qu’en changements environnementaux et gestion de l’environnement de l’Université d’Oxford. Il a obtenu un baccalauréat ès sciences en chimie de l’Université Yale. De plus, il détient le titre de directeur agréé du Directors College du Canada et la désignation IAS.A de l’Institut des administrateurs de sociétés.

Patricia Li, membre du Comité ministériel de vérification

Formation et titres professionnels

  • Baccalauréat spécialisé en administration des affaires, Ivey Business School, Université Western
  • Programme de perfectionnement des administrateurs, Institut des administrateurs de sociétés, Rotman School of Management, Université de Toronto
  • Comptable professionnel agréée (Ontario)

En tant que vice-présidente principale, Fonctionnement et optimisation, Patricia veille à l’orientation stratégique et à l’efficacité organisationnelle de CPA Canada et dirige des initiatives de transformation. De plus, elle supervise directement les fonctions opérationnelles suivantes : Technologies de l’information; Gens et culture; Services linguistiques; Services d’appui organisationnel; Finances et administration; Conscience sociale; Stratégie de planification intégrée et conformité; Services juridiques, risques et conformité. Elle est aussi chargée de la protection des renseignements personnels et de la sécurité des données ainsi que de la supervision du Bureau de gestion des programmes dans le cadre de projets de transformation majeurs.

Cadre supérieure chevronnée, Patricia a su, tout au long de sa carrière, gérer des opérations complexes et obtenir des résultats financiers et opérationnels grâce à l’établissement d’alliances et de partenariats stratégiques. Elle a exercé tout un éventail de fonctions de leadership à titre de sous-ministre adjointe au sein du gouvernement de l’Ontario. Elle a aussi de l’expérience en administration et en gouvernance dans des organismes sans but lucratif, des organismes gouvernementaux et des organismes de bienfaisance.

Aujourd’hui, Patricia préside le Comité d’audit et de gestion des investissements et des risques de Diabète Canada. De plus, elle est membre du Comité ministériel de vérification de la Commission canadienne de sûreté nucléaire et directrice du conseil d’administration de la Catholic Women’s Leadership Foundation.

Dernière mise à jour :