Détecteurs de fumée domestiques

Les détecteurs de fumée sont les produits de consommation les plus courants qui utilisent la technologie nucléaire. Ils sont essentiels dans tout domicile et lieu de travail en raison de leur capacité de détecter la fumée dans l’air et les risques potentiels d’incendie.

Comment fonctionnent-ils?

Il existe deux technologies principales à la base des détecteurs de fumée. Un type de détecteur utilise un capteur photoélectrique pour détecter le changement de l’intensité lumineuse causé par la fumée. L’autre type utilise le rayonnement d’une petite quantité de matière radioactive pour détecter la fumée. Ce type de détecteur, aussi appelé « détecteur de fumée à chambre d’ionisation », est utilisé le plus souvent en raison de sa sensibilité et de sa capacité de détecter divers risques d’incendie.

Dans un détecteur de fumée à ionisation, l’américium 241 donne à l’air de la chambre de détection la propriété de conduire l’électricité. Lorsque la fumée pénètre la chambre de détection, elle interrompt le courant électrique, ce qui déclenche une alarme.

Les détecteurs de fumée à ionisation détectent le mieux les incendies qui brûlent rapidement, lesquels se produisent souvent dans les bâtiments en Amérique du Nord, car ils sont construits principalement en bois.

Détecteur de fumée domestique

Détecteur de fumée domestique

Propriétés radioactives

La plupart des détecteurs de fumée domestiques contiennent une très petite quantité d’américium 241, un isotope radioactif. La quantité infime de rayonnement mesurable à l’extérieur du dispositif ne pose aucun risque pour la santé. En fait, la dose moyenne de rayonnement annuel provenant de ces détecteurs représente 0,01 % de la dose qu’une personne reçoit du rayonnement de fond. Vu leur encapsulation sécuritaire et la faible quantité de matière radioactive qu’ils contiennent, ces dispositifs sont tout à fait sécuritaires dans toutes les conditions, même pendant ou après un incendie.

Pour en savoir plus, consultez : http://cna.ca/fr/technologie/autres-technologies/produits-de-consommation/

Élimination sécuritaire

Lorsque votre détecteur aura atteint la fin de sa vie utile, vous pouvez vous en débarrasser de trois façons :

  1. en utilisant vos programmes de recyclage municipaux pour ces appareils
  2. en communiquant avec le fabricant pour lui renvoyer votre détecteur
  3. en le jetant à la poubelle comme vous le feriez pour d’autres déchets après avoir d’abord retiré la pile afin d’en disposer correctement (ne pas le mettre dans le bac de recyclage ou de compostage)

Conseils de sécurité

  • Selon sa marque, le détecteur utilise des piles comme source d’alimentation unique ou de secours. Peu importe le type de détecteur de fumée dans votre domicile, il est recommandé d’y insérer des piles.
  • Si vous entendez un signal sonore intermittent, cela indique habituellement qu’il faut changer les piles. Par mesure de précaution, vérifiez régulièrement que votre détecteur fonctionne bien en appuyant sur le bouton « test ».
  • Quant à la durée de vie d’un détecteur de fumée, les recommandations de remplacement varient d’un fabricant à l’autre.

Pour connaître d’autres conseils de base, consultez : canadasafetycouncil.org/fr/la-securite-la-maison/les-detecteurs-de-fumee-sauvent-des-vies

Rôle de la CCSN

Tous les détecteurs de fumée fabriqués au Canada doivent respecter des normes de radioprotection strictes avant d’être distribués. La CCSN réglemente la fabrication et la distribution initiale de tous les détecteurs de fumée contenant une source radioactive au Canada. Jetez un coup d’œil à notre fiche d’information sur la sûreté et l’élimination des détecteurs de fumée domestiques pour en savoir plus.

Dernière mise à jour :