Perspectives de dirigeants de l’énergie nucléaire : Conversation avec la présidente Rumina Velshi

President Rumina Velshi

La présidente et première dirigeante Rumina Velshi parlant ouvertement au personnel de l'AEN rassemblé à Paris le 17 janvier 2020.

Dans un monde nucléaire en transformation, il faut de nouvelles perspectives et des réponses novatrices. C’est l’essentiel du message tiré de la conversation des Perspectives de dirigeants de l’énergie nucléaire de l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN), avec Rumina Velshi, présidente et première dirigeante de la CCSN.

À titre d’intervenante de premier plan à l’AEN, la présidente Velshi s’est rendue à l’Agence à Paris pour assister à des séances d’information sur les programmes et activités d’importance. En janvier 2020, elle a rencontré William D. Magwood IV, directeur général de l’AEN, pour parler ouvertement des enjeux du leadership dans le secteur de l’énergie nucléaire d’aujourd’hui.

Prenant la parole avec franchise, la présidente Velshi a présenté sa vision en tant que dirigeante dans un secteur de l’énergie nucléaire en évolution constante. Au cours d’une discussion approfondie, elle a parlé en détail de ses perspectives à la barre d’un organisme de réglementation à vocation scientifique de plus en plus visible, de l’importance de la culture de sûreté réglementaire, et de son ambitieuse feuille de route visant à atteindre un équilibre entre les sexes dans le milieu de travail.

President Rumina Velshi

La présidente et première dirigeante Rumina Velshi en discussion avec William (Bill) Magwood, directeur général de l'AEN, le 17 janvier 2020.

En outre, la présidente Velshi a discuté des aspects importants de son leadership dans le contexte du secteur nucléaire en pleine évolution. Elle a expliqué qu’en raison du cadre de réglementation à la fois souple mais rigoureux de la CCSN, qui peut s’adapter à un contexte opérationnel et aux besoins changeants de l’effectif, la CCSN est prête à innover. Elle a également parlé de l’enthousiasme que suscite l’avenir des petits réacteurs modulaires dans le secteur et du fait que la CCSN est prête à réglementer le déploiement de ceux-ci en toute sécurité.

Pour conclure l’entretien, elle a présenté ses idées sur les importants avantages que procure la diversité accrue de l’effectif dans le domaine des STIM : cette diversité permet de régler les pénuries de main-d’œuvre, d’accroître l’innovation et d’augmenter la capacité, et offre un meilleur rendement sur l’investissement en ressources humaines.

Lire l’entretien au complet (PDF, 19 pages, 4.8 Mo) – en anglais seulement

Dernière mise à jour :