Niveaux de tritium dans le sol et la végétation près des installations nucléaires du Canada qui rejettent du tritium dans l’atmosphère : conséquences pour les modèles environnementaux

Résumé de l’article publié dans le Journal of Environmental Radioactivity
Novembre 2014
 
Auteur(s) :
Patsy A. Thompson
Commission canadienne de sûreté nucléaire

Nana-Owusua Kwamena
Commission canadienne de sûreté nucléaire

Michael Ilin
Commission canadienne de sûreté nucléaire

Monika Wilk
Université d’Ottawa

Ian D. Clark
Université d’Ottawa

Résumé

Les concentrations de tritium lié aux composés organiques (TLCO) et d’eau tritiée (HTO) ont été mesurées pendant deux saisons de croissance dans des échantillons de végétation et de sol prélevés à proximité de quatre installations nucléaires et de deux emplacements de mesure des niveaux naturels au Canada.

Aux emplacements de mesure des niveaux naturels, à quelques exceptions près, les concentrations de TLCO étaient supérieures aux concentrations de HTO : les ratios TLCO/HTO dans la végétation variaient entre 0,3 et 20 et les valeurs dans le sol variaient entre 2,7 et 15. À proximité des quatre installations nucléaires, les ratios TLCO/HTO dans la végétation et le sol s’écartaient de la valeur moyenne attendue de 0,7, qui est utilisée comme valeur par défaut dans les modèles de transfert environnemental.

Dans le cadre de ces travaux, la concentration de TLCO produite dans les plantes pendant la saison de croissance ([TLCO]plante) a été comparée à la concentration de TLCO dans le sol ([TLCO]sol). Le ratio [TLCO]plante et [TLCO]sol ([TLCO]plante/[TLCO]sol) semble être un bon indicateur du comportement à long terme du tritium dans le sol et la végétation. De manière générale, les concentrations de TLCO dans le sol étaient presque égales aux concentrations de TLCO dans les plantes à proximité des deux centrales nucléaires. Des ratios [TLCO]plante/[TLCO]sol bien inférieurs à 1 ont été observés à une installation de traitement nucléaire qui représente des niveaux historiques plus élevés de tritium dans l’environnement.

Les résultats de notre étude reflètent la nature dynamique de la rétention d’eau tritiée et de la formation de TLCO dans la végétation et le sol pendant la saison de croissance. Nos données appuient les preuves de plus en plus nombreuses suggérant que certains paramètres utilisés dans les modèles de transfert environnemental approuvés pour les évaluations réglementaires devraient être revus afin de mieux tenir compte du comportement de l’eau tritiée et du TLCO dans l’environnement et de s’assurer que les estimations modélisées (p. ex. TLCO dans les plantes) sont adéquatement prudentes.

Pour obtenir un exemplaire du document correspondant au résumé, veuillez communiquer avec nous par courriel à l’adresse cnsc.information.ccsn@canada.ca ou par téléphone au 613-995-5894 ou 1-800-668-5284 (au Canada). Veuillez fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :