Comité de vérification de la CCSN

Le 15 juin 2017, Michael Binder, président de la CCSN, a annoncé la nomination du nouveau président du Comité de vérification (le Comité) de la CCSN, M. Pierre Tremblay. (Sa biographie est ci-dessous.)

Le Comité s’assure que le président obtient des conseils, des avis des garanties de sources indépendantes et neutres quant au caractère satisfaisant des processus contrôle et de responsabilisation à la CCSN. Les membres du Comité renforcent l’indépendance de la vérification interne. Leurs responsabilités de surveillance s’étendent à d’autres secteurs et processus clés, notamment les valeurs et l’éthique, la gestion du risque, les contrôles de gestion et la responsabilisation.

Le Comité est composé de cinq membres, dont trois sont des membres externes et deux sont des membres internes. Mmes Laura Talbot-Allan et Veena Rawat ont été nommées pour un mandat de quatre ans à compter du 13 décembre 2015. Le mandat de l’ancien président du Comité de vérification, Jim Brophy, s’est terminé le 12 décembre 2016. M. Tremblay a été nommé par le Conseil du Trésor pour un mandat de quatre ans, qui est entré en vigueur le 4 mai 2017. Il se joindra à nous pour la prochaine réunion du Comité de vérification prévue les 18 et 19 juillet 2017. Le Comité de vérification est également composé du secrétaire de la Commission de la CCSN, Marc Leblanc, et Michael Binder.

Membres du Comité

Pierre Tremblay

Pierre Tremblay est un professionnel chevronné du domaine nucléaire qui a gravi les échelons jusqu’aux niveaux supérieurs en gérant les activités d’un important fournisseur d’énergie nucléaire au Canada. Il a entamé sa carrière de 38 ans chez Ontario Hydro (devenu Ontario Power Generation, OPG) en tant qu’ingénieur stagiaire et a progressivement occupé des postes de responsabilités plus importantes dans le secteur des opérations nucléaires d’OPG.

M. Tremblay a été directement responsable de l’exploitation et de l’entretien des complexes nucléaires de Pickering et de Darlington ainsi que de trois grandes installations de gestion des déchets nucléaires. Il a su relever les défis qui se présentaient dans la gestion d’une main-d’œuvre de plusieurs milliers d’employés en plus de s’occuper de la conception et de la mise en œuvre de fonctions clés, notamment la formation, la sécurité et les relations avec la CCSN, la Commission de l’énergie de l’Ontario et d’autres organismes de réglementation.

En tant que chef de l’exploitation nucléaire pour OPG, M Tremblay a géré la participation d’OPG à l’Association mondiale des exploitants de centrales nucléaires (WANO) et à l’environnement de réglementation et d’exploitation avec lequel doit composer l’industrie nucléaire dans d’autres pays.

De 2011 jusqu’à son départ d’OPG en 2015, M. Tremblay était responsable d’une filiale d’OPG, la Canadian Nuclear Partners (CNP), qui commercialise les compétences et l’expertise de la  société pour des clients canadiens et internationaux dans l’industrie de l’énergie.

Depuis son départ à la retraite d’OPG, il demeure actif dans le secteur nucléaire et de l’éducation en tant que conseiller stratégique chez AECOM Canada Ltd., et président du Conseil du Collège Durham.

M. Tremblay détient une maîtrise en administration des affaires (MBA) de la Rotman Business School, avec spécialisation en finances, ainsi qu’un baccalauréat ès sciences (avec mention) en génie chimique de l’Université Queen’s. Il est ingénieur agréé et membre de la Société nucléaire canadienne et de l’American Nuclear Society, pour ne nommer que celles-ci dans la panoplie, de ses intérêts et des associations dont il est membre. En 2013, il a été nommé membre titulaire de l’Académie canadienne du génie pour ses contributions à la discipline.

Michael Binder

Marc Leblanc

Veena Rawat

Mme Rawat compte plusieurs années d’expérience de la prestation de services consultatifs à des organismes privés et publics dans les domaines des sciences et de la technologie, des télécommunications, de la gouvernance, de l’aménagement organisationnel, de la gestion de l’information et des risques. Elle est reconnue à l’échelle internationale pour ses connaissances et son savoir-faire en résolution de problèmes, en communication, en facilitation et en négociation. Elle a siégé à plusieurs conseils consultatifs et a présidé de nombreux organismes communautaires et professionnels. Elle a obtenu de nombreux prix nationaux et internationaux en raison de sa contribution à l’administration publique canadienne et internationale, à l’industrie scientifique ainsi qu’à celle des télécommunications, dont le prix d’Officier de l’Ordre du Canada, que lui a décerné le gouverneur général du Canada en 2014.

Dans l’exercice de ses fonctions actuelles, elle offre des services de consultation au secteur des télécommunications. Dernièrement, elle travaillait comme vice-présidente et ambassadrice de BlackBerry auprès de l’Union internationale des télécommunications (UTI) de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Auparavant, Mme Rawat était présidente du Centre de recherches sur les communications (CRC) du Canada, gérant un effectif de 400 personnes avec un budget annuel de quelque 50 millions de dollars. À ce poste, elle a mené l’exercice de vision stratégique et de planification du CRC et mis en place des initiatives visant à renforcer les secteurs des ressources humaines, de la gouvernance et de la gestion des risques dans toute l’organisation. Elle a aussi représenté les intérêts du CRC au sein du comité de haut niveau formé des sous-ministres adjoints des sciences et de la technologie du gouvernement du Canada, et a fait partie du comité directeur des Affaires étrangères qui gérait le protocole d’entente entre le Canada et l’Inde sur la collaboration dans le domaine des TIC.

Mme Rawat a travaillé 36 ans au sein de la fonction publique du Canada. Elle a occupé des postes de direction dans lesquels elle était appelée à gérer des programmes et à diriger des négociations à l’Union internationale des télécommunications des Nations Unies, à l’Organisation des États américains et au gouvernement des États-Unis. Elle a présidé d’importants comités nationaux et internationaux, et a élaboré des politiques et des règlements.

Mme Rawat vient d’être nommée comme membre et présidente du Comité de vérification de l’Agence spatiale canadienne.

Laura Talbot-Allan

Mme Talbot-Allan est membre de l’Institut canadien des comptables professionnels agréés (CPA) et de l’Ordre des comptables en management accrédités du Québec. Elle a obtenu un baccalauréat ès sciences en mathématiques et en économie de l’Université du Manitoba, en plus d’une maîtrise en administration des affaires (finances) à la suite d’études combinées à l’Université d’Ottawa et à l’Université du Manitoba. Elle possède une solide expérience des questions relatives à la réglementation et aux politiques publiques dans les secteurs des finances, des pensions, des télécommunications, de la santé et de l’environnement, en plus d’avoir un bilan solide au chapitre de l’apport d’une vision et d’un leadership stratégique.

Mme Talbot-Allan a eu l’occasion d’acquérir une expérience diversifiée et importante en tant que chef de l’exploitation au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), vice-présidente des relations extérieures à l’Université de Waterloo, dirigeante principale des finances à Environnement Canada, à la Société canadienne de la Croix-Rouge et à Bank One International, ainsi qu’en occupant d’autres postes de haute direction au sein de plusieurs entreprises de services publics.

Mme Talbot-Allan est également administratrice agréée de l’Institut des administrateurs de sociétés (IAS.A). Elle a acquis de l’expérience dans le secteur privé et dans les secteurs de la fonction publique fédérale et provinciale, dans les domaines de la gouvernance, de la gestion des risques et de l’administration publique. Elle siège actuellement aux conseils d’administration et aux comités de Desjardins Assurances et de la gestion des pensions et des investissements de CPA Canada, et depuis 1982, elle exerce différentes fonctions dans bon nombre de conseils industriels, gouvernementaux et bénévoles.

Elle est aussi présidente du Comité de vérification de l’Agence des services frontaliers du Canada.