Analyse comparative entre les sexes plus

Section 1 : Capacité institutionnelle relative à l’ACS plus

La Commission canadienne de sureté nucléaire (CCSN) intégrera l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS plus) dans ses travaux relatifs aux domaines où le gouvernement du Canada a établi des exigences en matière d’ACS plus. Ces exigences sont les suivantes.

  • L’élaboration, la mise en œuvre et la révision des règlements.
  • La conduite des évaluations.
  • L’élaboration de propositions du Cabinet (telles que les présentations au Conseil du Trésor et les mémoires au Cabinet).

La CCSN peut étendre l’application de l’ACS plus au-delà des domaines visés par son mandat à d’autres activités où cette analyse serait bénéfique. Par exemple, en 2020-2021, la CCSN a entrepris une ACS plus de ses efforts pour soutenir les employés travaillant à domicile et de ses plans de retour sur les lieux de travail. Grâce à des sondages et à des groupes de discussion, la CCSN a pu déterminer les points forts et les points à améliorer. Les conclusions de l’ACS plus serviront à éclairer les plans de la CCSN visant à réinventer ses lieux de travail afin de tirer parti du travail à distance à long terme d’une manière qui soit accessible, équitable et inclusive.

S’appuyant sur les progrès réalisés l’an dernier dans l’élaboration du modèle de gouvernance de l’ACS plus de la CCSN des co-champions de l’ACS plus ont été nommés et une structure de gouvernance officielle a été établie. De plus, en 2020-2021, la CCSN a participé à sa première semaine de sensibilisation à l’ACS plus. Le Centre de responsabilité de l’ACS plus de la CCSN a fait la promotion des possibilités et des outils de formation en matière d’ACS plus et a organisé une séance d’information avec un expert sur le sujet qui était ouverte à tous les employés.

Dernière mise à jour :