Rapport annuel 2007-2008 de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN)

Fiche de rendement des centrales nucléaires à jour au mois de janvier 2008

Chaque année, la CCSN publie le Rapport annuel du personnel de la CCSN sur le rendement en matière de sûreté des centrales nucléaires au Canada (communément appelé le « rapport sur l'industrie »), qui présente les fiches de rendement des cinq centrales nucléaires canadiennes : Bruce, Darlington, Pickering, Gentilly et Point Lepreau.

La CCSN évalue les programmes des titulaires de permis et leur mise en œuvre séparément, en fonction de cinq cotes allant de A (dépasse les exigences) à E (inacceptable). Des cotes sont octroyées pour la conception d'un programme et sa mise en œuvre ainsi que pour le rendement de chaque domaine de sûreté et des programmes inclus dans chacun de ces domaines.

Dans le rapport sur l'industrie de 2007, le personnel de la CCSN a conclu que, dans l'ensemble, le secteur des centrales nucléaires a exploité ses centrales en toute sécurité. La grande majorité des domaines de sûreté et des programmes ont reçu la cote B, ce qui indique que les titulaires de permis ont satisfait aux attentes de la CCSN. La CCSN attribue une cote C lorsque le rendement est en deçà des critères de la CCSN. Même si une cote C n'est pas synonyme de risque inacceptable pour la sûreté, la CCSN surveille néanmoins de près les installations qui ont reçu cette cote, afin de s'assurer que les titulaires de permis ou les demandeurs ne ménagent aucun effort pour atténuer les problèmes identifiés. En 2007, aucune installation n'a reçu de cote inférieure à C.

Domaine de sûreté / Programme P ou M Bruce Darlington Pickering Gentilly-2 Point Lepreau
A B A B

Rendement d'exploitation

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

C

B

B

B

Organisation et gestion des installations

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

C

B

B

B

Exploitation

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

C

B

B

B

Santé et sécurité classiques (non radiologiques)

P

B

B

B

B

B

B

B

M

A

A

A

B

B

B

B

Assurance du rendement

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

C

B

B

B

Gestion de la qualité

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

C

B

C

B

Facteurs humains

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

C

B

B

C

Formation, examens et accréditation

P

B

B

B

B

B

B

B

M

C

B

B

B

B

B

B

Conception et analyse

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

B

B

B

B

Analyse de la sûreté

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

B

B

B

B

Questions de sûreté

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

B

B

B

B

Conception

P

B

B

B

B

B

B

B

M

C

B

B

C

B

B

B

Aptitude fonctionnelle de l'équipement

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

B

B

B

B

Maintenance

P

B

B

B

B

B

B

B

M

C

B

B

B

B

B

B

Intégrité structurale

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

B

B

B

B

Fiabilité

P

B

B

B

B

B

B

A

M

B

B

B

B

B

B

B

Qualification de l'équipement

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

C

B

B

B

B

Préparation aux situations d'urgence

P

A

A

A

A

A

A

A

M

A

A

A

A

A

B

B

Protection de l'environnement

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

B

B

B

B

Radioprotection

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

A

B

B

B

B

Sécurité de l'emplacement

P

Renseignements réglementés

M

Renseignements réglementés

Garanties

P

B

B

B

B

B

B

B

M

B

B

B

B

B

B

B

Légende

P : Programme M : Mise en œuvre

A = Dépasse les exigences

B = Satisfait aux exigences

C = Inférieur aux exigences

D = Très inférieur aux exigences

E = Inacceptable

Note

  • Les centrales Bruce et Pickering reçoivent des cotes distinctes pour leurs installations respectives : Bruce-A et Bruce-B, et Pickering-A et Pickering-B.

Le saviez-vous?

  • Le Canada compte sept centrales nucléaires :
    • Centrales nucléaires Bruce A et B
      La centrale Bruce-A compte deux réacteurs en exploitation et deux réacteurs en cours de remise à neuf, tandis que la centrale Bruce-B compte quatre réacteurs en exploitation. Tiverton (Ontario)
    • Centrales nucléaires Pickering A et B
      La centrale Pickering-A compte deux réacteurs en exploitation et deux réacteurs qui ne sont plus exploités, tandis que la centrale Pickering-B compte quatre réacteurs en exploitation. Pickering (Ontario)
    • Centrale nucléaire Darlington
      La centrale Darlington compte quatre réacteurs en exploitation. Bowmanville (Ontario)
    • Centrale nucléaire Gentilly-2
      La centrale Gentilly-2 compte un réacteur en exploitation. Bécancour (Québec)
    • Centrale nucléaire Point Lepreau
      La centrale Point Lepreau compte un réacteur, qui est en cours de remise à neuf. Point Lepreau (Nouveau-Brunswick)
  • Selon les prévisions faites en 2007 par l'Agence internationale de l'énergie atomique, la production d'électricité grâce au nucléaire devrait passer de 15 à 45 % d'ici 2020 et de 25 à 95 % d'ici 2030. Le nombre de réacteurs nucléaires devrait augmenter de 60 % et les installations du cycle du combustible de 45 % d'ici 2030. (Iouri Sokolov, Directeur général adjoint de l'Agence internationale de l'énergie atomique, et directeur du Département d'énergie nucléaire)
  • Antoine Henri Becquerel découvrit la radioactivité naturelle en 1896, lorsqu'il plaça des minéraux riches en uranium enveloppés dans du papier noir sur une plaque photographique. Une fois développées, les plaques présentaient une image des cristaux, ce qui amena Becquerel à conclure que ceux-ci émettent un rayonnement capable de traverser le papier opaque. Cette découverte influença les travaux de Marie et Pierre Curie, qui partagèrent le prix Nobel 1903 de physique avec Becquerel pour leurs découvertes.
  • La technologie des rayons X a été inventée en 1895 par le physicien allemand Wilhelm Roentgen, qui a fait cette découverte en faisant des expériences avec des faisceaux d'électrons dans un tube à décharge gazeuse.
  • Les radio-isotopes sont utilisés à de nombreuses fins médicales, comme la stérilisation des équipements médicaux, l'examen des patients, et le traitement du cancer et autres maladies.
  • Plusieurs anciennes horloges arborent des cadrans peints avec du radium, ce qui les rend lumineux dans l'obscurité. On utilise maintenant le tritium pour obtenir le même effet. Le tritium est également radioactif, mais il émet un faible rayonnement qui ne peut franchir la lentille de l'horloge.
  • Depuis 1945, le Canada coopère avec les autres nations pour aider à éliminer l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins malveillantes (armes) et à promouvoir les utilisations pacifiques.
  • Au cours des années 1950, le Canada a joué un rôle déterminant dans la formation de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sous l'égide des Nations Unies. Le Canada est membre du Conseil des gouverneurs de l'AIEA depuis 1957.
  • Les fabricants de canettes utilisent des radio-isotopes pour obtenir la bonne épaisseur d'étain et d'aluminium. Les radio-isotopes servent également à vérifier si les contenants comme les canettes de bière, de soda ou de peinture sont remplies au bon niveau. Parmi les autres applications industrielles des radio-isotopes, mentionnons la détection des fissures dans les moteurs à réaction et les éclairages d'urgence dans les panneaux de sortie.
  • Le Canada compte quatre mines d'uranium opérationnelles :
    • Key Lake
      Saskatchewan
    • McArthur River
      Saskatchewan
    • Rabbit Lake
      Saskatchewan
    • McClean Lake
      Saskatchewan
  • L'énergie nucléaire est un élément important de l'approvisionnement énergétique diversifié du Canada. Les centrales nucléaires produisent de la chaleur par la fission des atomes d'uranium d'un type appelé « uranium 235 ». Cette chaleur est utilisée pour produire de la vapeur qui fait tourner de grandes turbines, lesquelles produisent de l'électricité.
  • Le Canada est le plus grand producteur mondial d'uranium : il exporte 80 % de son uranium, ce qui représente 30 % de la production mondiale.
  • Le minerai d'uranium, un élément naturel, est utilisé comme combustible dans les centrales nucléaires, mais il doit d'abord être traité. Le Canada compte cinq usines autorisées à traiter l'uranium et à fabriquer du combustible.
Dernière mise à jour :