L’installation de gestion des déchets près de la surface ne fait pas partie du renouvellement de permis des Laboratoires de Chalk River

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) doit corriger l’impression laissée par votre article du 6 avril concernant le renouvellement du permis des Laboratoires de Chalk River et l’installation de gestion des déchets près de la surface qui est proposée.

L’objectif de l’audience publique tenue en janvier était d’examiner la demande de renouvellement de permis des Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) pour le site des Laboratoires de Chalk River dans son état actuel. L’objectif n’était pas d’envisager la construction d’installations nucléaires ou de gestion des déchets futures, comme c’est le cas pour l’installation de gestion des déchets près de la surface. Le permis ne donne pas carte blanche au titulaire de permis – tout projet dépassant la portée du permis actuel des LNC nécessite l’approbation de la CCSN. Par conséquent, une audience distincte doit avoir lieu pour l’autorisation de tout nouveau projet sur le site de Chalk River.

L’installation de gestion des déchets près de la surface proposée par les LNC fait actuellement l’objet d’une évaluation environnementale en vertu de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (2012). La CCSN, l’organisme de réglementation nucléaire indépendant du Canada, en est l’autorité responsable et elle évaluera en détail le projet proposé par les LNC. La CCSN donnera le feu vert au projet seulement si elle est d’avis que les Canadiens et l’environnement sont protégés.

L’évaluation environnementale offre plusieurs occasions pour les peuples autochtones, le public et les parties intéressées de fournir leurs observations et leurs commentaires avant et pendant une audience publique. La CCSN encourage les peuples autochtones et les membres du public à participer au processus d’examen de l’évaluation environnementale. Leurs préoccupations et leurs intérêts sont d’une importance capitale pour le gouvernement du Canada et la CCSN, car ils permettant d’assurer un processus ouvert et équilibré de manière à renforcer la qualité et la crédibilité de l’examen d’un projet.

Lire l’article du Manitoulin Expositor : http://www.manitoulin.ca/2018/04/05/anishinabek-stand-with-iroquois-caucus-condemning-decision-for-a-radioactive-dump-at-chalk-river-licensed-for-ten-years/

Dernière mise à jour :