La CCSN officialise sa collaboration avec l’organisme de réglementation nucléaire d’Espagne

La CCSN a récemment officialisé son partenariat de longue date avec le Conseil de sûreté nucléaire (CSN, lien en anglais) du Royaume d’Espagne au moyen d’un protocole d’entente (PE). Ce protocole, que les deux organismes de réglementation ont signé le 30 septembre 2020, renforce les efforts de collaboration et d’échange de renseignements en matière de réglementation nucléaire.

La signature du PE par Rumina Velshi, présidente de la CCSN, et Josep Maria Serena i Sender, président du CSN, permettra de renforcer la collaboration et l’échange de renseignements à l’appui de la sûreté nucléaire dans les deux pays.

Le PE porte sur divers sujets, notamment :

  • l’expérience d’exploitation et les leçons retenues des incidents et accidents nucléaires, y compris ceux qui sont liés à la radioprotection
  • l’exploitation et le déclassement des installations nucléaires
  • les stratégies et projets de communication dans le domaine de la réglementation nucléaire
  • la préparation et l’intervention en cas d’urgence
  • la gestion des déchets radioactifs
  • la recherche et le développement
  • les activités respectives de réglementation, notamment à l’égard des technologies nucléaires novatrices

Une assise solide pour la collaboration en matière de réglementation

La CCSN et le CSN entretiennent une relation de collaboration de longue date. Ils sont tous deux membres d’un certain nombre de comités multilatéraux, dont l’Agence internationale de l’énergie atomique, l’Agence pour l’énergie nucléaire, l’Association internationale des organismes de réglementation nucléaire et l’Association des autorités de sûreté nucléaire des pays de l’Europe de l’Ouest (en anglais).

Au cours des derniers mois, la CCSN et le CSN ont échangé des renseignements sur leur réponse à la COVID-19, y compris leurs plans pour le retour des employés sur les lieux de travail et leurs approches aux inspections et aux vérifications à distance.

La CCSN continue de chercher des occasions de collaborer avec ses homologues internationaux afin d’accroître ses connaissances en réglementation et de renforcer la sûreté nucléaire au Canada.

Dernière mise à jour :