Le rejet de tritium et ses conséquences radiologiques au Canada en 2006

Le rapport Rejet de tritium et conséquences sur les doses au Canada en 2006 (PDF) fait partie d'une série d'études techniques réalisées par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) dans le cadre du projet d'études techniques sur le tritiumÉtudes sur le tritium. La recherche vise à accroître nos connaissances sur le tritium et à renforcer la surveillance réglementaire des activités liées au tritium au Canada.

L'étude indique que :

  • en 2006, les rejets de tritium provenant des installations nucléaires ne représentaient qu'une petite fraction des limites réglementaires
  • les doses reçues par les travailleurs et le public qui habitent à proximité des installations nucléaires étaient inférieures aux limites de dose établies par la CCSN
  • les concentrations de tritium dans les sources d'eau potable en périphérie des installations nucléaires étaient toutes en deçà de la limite de 7 000 becquerels par litre (Bq/l) établie dans les recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada
  • les concentrations élevées de tritium dans les eaux souterraines ne contribuent pas à la dose de rayonnement reçue par les travailleurs ou le public
Dernière mise à jour :