Le projet Kiggavik

Début de l'évaluation environnementale (ÉE) : le 9 janvier 2009
Type : Examen de la partie 5 en vertu de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut (dirigé par le Nunavut Impact Review Board)
Promoteur : Areva Resources Canada Inc.
Vocation de l'installation : projet d'exploitation et de concentration de l'uranium
Lieu : Kivalliq, Nunavut

Mise à jour la plus récente

Description du projet

Le projet Kiggavik porte sur une proposition de mine et d'usine de concentration d'uranium qui seraient situées dans la région Kivalliq du Nunavut, à environ 80 km à l'ouest de la localité de Baker Lake.

AREVA Resources Canada (en anglais seulement) propose une extraction souterraine et en surface à deux sites principaux : Kiggavik et Sissons. le minerai serait extrait, transporté par camion jusqu'à une aire de stockage puis dirigé vers une usine de concentration pour être transformé en yellowcake, un concentré d'oxyde jaune d'uranium. Un dock situé à Baker Lake serait utilisé pour le transfert et l'entreposage des matériaux et de l'équipement. Une route de transport de 90 à 100 km serait construite pour relier le dock et le site principal.

Le projet inclurait aussi un complexe d'hébergement pour les employés, des installations pour le stockage et l'entretien, un entrepôt pour le carburant et les explosifs, des usines de traitement de l'eau, des immeubles administratifs et des routes.

Une ÉE doit être effectuée avant que la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) n'évalue la possibilité de délivrer un permis à AREVA. Le projet Kiggavik est du ressort de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut. Il est donc assujetti à la Commission du Nunavut chargée du processus d'ÉE et non à la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale 2012. La CCSN fournira une aide technique à la Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions et participera à son évaluation.

Pour plus d'information

Pour obtenir de l’information ou des précisions sur la présente évaluation environnementale, veuillez communiquer avec la CCSN.