L'iodure de potassium : une mesure de protection efficace

20 mai 2014

L’iodure de potassium, souvent appelé KI (son symbole chimique), peut protéger la glande thyroïde contre l’iode radioactif qui pourrait être rejeté dans l’air lors d’une urgence radiologique.

L’iodure de potassium protège seulement la thyroïde contre l’iode radioactif, et non contre les autres substances nucléaires.

Selon l’urgence, le KI constitue l’une des mesures de protection qui pourrait être utilisée seule ou avec d’autres mesures comme l’évacuation ou la mise à l’abri sur place.

Au cours d’une urgence, toutes les mesures de protection seront communiquées clairement et efficacement par les autorités provinciales ou locales.

Comment fonctionne le KI?

La glande thyroïde absorbe l’iode dans notre sang. Elle ne peut faire la différence entre l’iode radioactif et l’iode non radioactif (stable).

L’absorption d’iode radioactif peut être empêchée en prenant des comprimés de KI avant ou peu après le rejet d’iode dans l’air.

Le KI sature la thyroïde pour qu’elle ne puisse plus absorber d’autres substances, comme l’iode radioactif.

Au fil du temps, l’iode radioactif subira une désintégration radioactive et sera excrété sans danger dans l’urine.

Pourquoi faudrait-il prendre un comprimé de KI lors d’une urgence?

L’exposition à l’iode radioactif pourrait faire augmenter le risque de cancer de la thyroïde.

En prenant un comprimé de KI, comme indiqué et au moment approprié, le risque pourrait être réduit de beaucoup.

Le KI pourrait entraîner des effets secondaires, comme des réactions allergiques, mais ceux-ci sont considérés comme minimes compte tenu du fait que les effets de l’iode radioactif sont bien pires.

Quand faut-il prendre un comprimé?

Il n’est pas nécessaire de prendre de l’iode radioactif pendant toutes les urgences radiologiques. La prise de comprimés est seulement requise lorsque l’iode radioactif est présent en quantités importantes dans l’environnement.

Le KI ne doit être pris que lorsque les responsables de la santé publique le recommandent.

L’efficacité des comprimés de KI est plus grande lorsqu’ils sont pris immédiatement avant une exposition ou dès que possible après.

Pour en savoir plus, visitez le site Web de Santé Canada ou de la CCSN